Septembre 2020

L'info mensuelle du territoire

900 références d’hydrangeas accessibles à Angers

Cette collection est la référence pour l’examen des nouveautés, lorsque les obtenteurs demandent des Certificats d’Obtention Végétale pour la protection de leurs nouvelles variétés.
La collection compte actuellement près de 900 taxons (espèces, sous-espèces, cultivars), répartis en 13 espèces.
La gestion de la collection est assurée par la ville d’Angers en collaboration avec le GEVES (groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences). Débutée en 1975, et d’abord hébergée dans les locaux d’Agrocampus Ouest elle est finalement déplacée à l ’Arboretum Gaston Allard et est accessible au grand public depuis l’été 2020.
Depuis 1992, la collection de l’Arboretum a reçu du Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées le label « collection nationale » pour la partie hortensias (Hydrangea macrophylla).
En 2015, Angers Loire Métropole et l’association des producteurs Hydrangea World Wide ont lancé la marque « Hortensia d’Angers, Val de Loire » afin de valoriser le savoir-faire angevin.

Le tourisme à l’heure du slow

Fort d’un engouement renforcé par la crise sanitaire pour des vacances et des destinations « natures », les Angevins de Slow Group développe leur offre. Nouvel arrivé dans le catalogue de Slow-Village : le château des Forges à Angers. Idéalement situé entre Terra Botanica et l’Ile Saint-Aubin, il surplombe le site Natura 2000 des basses vallées angevines. Le DG, David Letellier nourrit de grande ambitions pour ce site exceptionnel et l’imagine déjà en vitrine de l’excellence angevine en matière de végétal, y compris jusque dans l’assiette, avec pourquoi pas une école de cuisine végétale.

Angers, terrain de jeu des street-artistes

Grand rendez-vous annuel de la ville avec Echappées d’art, initiatives habitants dans les quartiers ou projets éphémères urbex, le street-art revêt à Angers les formes les plus inattendues. Cet été, des visites à vélo ont permis aux touristes de découvrir ces œuvres parfois monumentales. Après le succès de son événement l’Art au couvent en 2019, Doris Koffi a de nouveau fait jouer son réseau international pour donner une dernière vie à un immeuble avant sa restructuration. Retrouvez notamment Okuda, Vhils, Aryz, Jean Moderne, Daniel Munoz ou Tellas sur les murs angevins.

Send this to a friend